L’Homme

Rémy Graillot, l’homme derrière la vigne

Originaire du Cher et épris de vin, Rémy Graillot acquiert sur le conseil de son frère des vignes à La Moussière, au cœur du triangle d’or, où les moines cisterciens ont autrefois planté les premières vignes à Sancerre.

Ce n’est que quatre ans plus tard que Rémy Graillot devient propriétaire du Château de L’Estang, en 2013. Ayant grandi dans la région, il découvre alors que son grand-père, Alphonse Graillot, avait acheté la ferme voisine en 1960, créant ainsi un lien intime avec ses racines familiales.

Rémy Graillot : De la finance à la vigne

Initialement banquier, puis investisseur dans l’immobilier, Rémy commence par louer ses vignes. Cette expérience allume en lui la passion du vin et le pousse à devenir vigneron.

Avec 5 hectares d’appellation d’origine contrôlée (AOC), il transforme le Château en une véritable exploitation viticole, supervisant des travaux de rénovation pour restaurer l’édifice dans le respect de l’héritage de ce lieu à l’histoire extraordinaire. Sous sa direction, l’Orangerie est réhabilitée, abritant désormais un chai où le vin prend forme, grâce au talent de Célestin, le jeune maître de Chai.

Un lieu chargé d’histoire et d’art

Fasciné par l’histoire du lieu, Rémy s’est plongé dans les récits de Jean-Guillaume Hyde de Neuville, « le vigneron de Lestang », dont la famille a possédé le domaine pendant deux siècles. Il découvre que le Château de L’Estang a abrité des figures illustres telles que Madame de Millecens en 1573, Châteaubriand ou encore Lamartine.

« Le vin est un art. »
En associant l’art et la vigne, Rémy Graillot offre au Château de L’Estang une nouvelle vie où la créativité artistique et l’esthétique contemporaine fusionnent harmonieusement avec la tradition viticole. Passionné par l’art et la musique, il a créé une maison d’artistes et prévoit d’accueillir des expositions dans le parc du château, sous la direction artistique de Joséphine Fossey.

Dans le respect de la nature

Le Château de L’Estang incarne une véritable ode à la nature et à l’artisanat viticole. Rémy Graillot a insufflé une philosophie profondément ancrée dans le respect de l’environnement. Chaque aspect de la viticulture au Château de L’Estang reflète cet engagement, de la considération de l’architecture historique à l’entretien méticuleux des arbres bicentenaires du parc.
La biodiversité est au cœur de la démarche. La propriété, étendue sur 10 hectares, est l’une des rares exploitations viticoles indépendantes françaises à être labellisée Bas Carbone par l’ADEME. Le respect de l’eau est une priorité, tout comme la réduction des émissions de carbone. Les pratiques agroécologiques sont mises en avant, et les travaux dans les vignes Sancerre 100% silex « Lestang 1573 » sont principalement effectués manuellement.

Autour de lui, Rémy Graillot a réuni une équipe d’hommes et de femmes passionnés. Ensemble, ils ont célébré leurs premières vendanges manuelles en 2021, produisant un millésime exceptionnel. Cette aventure humaine, généreuse et authentique, célèbre la simplicité et les liens sincères.

Aujourd’hui le Château de L’Estang a retrouvé sa vie d’antan autour de la vigne, du vin, des fêtes, de l’art, de la musique. Le souhait de Rémy Graillot ? Que chacun puisse découvrir ce lieu magique chargé d’histoire et d’art ainsi que ses cuvées d’exception.